Histoire de La neuville Corbie

 

La Neuville est un quartier de CORBIE, il était jadis un faubourg, situé dans le département de la Somme en région Picardie.

A travers l’histoire nous trouvons La Neuville sous différents noms :

Pour Situer La Neuville

Le quartier de La Neuville se trouve dans la partie Ouest de Corbie à environ 20 kms dAmiens – 1h30 de Lille – 2h de Paris

La Neuville dans l’histoire :

Organisation Ecclésiastique

Paroisse du doyenné de Mailly, archidiaconé et diocèse d’Amiens

Archidiaconé et diocèse d’Amiens

Vocable : l’Assomption de la Sainte Vierge

Présentateur : l’abbé de Corbie

Décimateurs : l’abbé de Corbie

Revenu de la cure:

Le prieuré de Saint-Martin-de-Wagny, de l’ordre de Saint Benoît, avait été donné par Guy de Wagny, clerc, en 1127 par l’intermédiaire de l’évêque GARIN, à l’abbaye de Saint-Martin-des-Champs.

En mars 1132, le prieur de Saint-Martin-de-Champs, Thibaut, abandonna le prieuré de Wagny aux religieux de Corbie moyennant une redevance annuelle d’un marc d’argent.

Domaine : 405 journaux de terres, 41 journaux et 67 verges de prés

Wagny était situé à l’extrémité du territoire de La Neuville, vers Daours.

Les titulaires connus de ce domaine sont :

Le revenu de ce bénéfice était en 1730 de 989 livres

Organisation civile

Prévôté de Fouilloy.

Baillage d’Amiens.

Intendance de PICARDIE

Grenier à sel de CORBIE.

Simple faubourg de Corbie, La Neuville partagera avec Corbie, la plupart de ses péripéties historiques : voir ici l’histoire de Corbie

Seigneurie :

A une date indéterminée, elle appartenait  à l’abbaye qui l’inféoda.

Gaultier IV d’Heilly la possédait en 1219 comme Villers-Bretonneux et Plessir-Rozainvillers.

En 1293, Hue Haves, seigneur de Soyecourt et sa femme Béatrix, l’abandonnèrent à leur fils Gillon.

Gilles Haves de Soyecourt la restitua aux moines en 1315, ce fief, composé de la seigneurie et la  justice, avec manoir, fossés, domaine, censive, tenanciers… en échange du fief de Ribemont et le fief de la Folie à Franvillers.

En 1331 les religieux complétèrent la reconstitution de la seigneurie de La Neuville par le rachat d’un fief que détenait Jean WAUBERT.

Fiefs

Le fief de Poissy tirait son nom de son premier détenteur, qui était Bouchard de Poissy, et constituait en terres et droits divers, disséminés sur le territoire de Corbie, Routequeue, la Neuville, Fouilloy, Hamelet, Méricourt, Bonnay…

Guillaume de Fouilloy le tenait en prairie du comté de Corbie, en 1363.

Il le vendit en 1377 à l’abbaye, qui attribua alors ces revenus à l’office du Grand-Prieur-official.

Le fief de WILLERMONT consistait en domaine, censives, justices et droits divers, disséminés sur les territoires de La Neuville, Méricourt, Daours, Blangy.

Le chef-lieu était un manoir bâti sur 7 journaux de terre, abandonné pendant les guerres de 1507.

Possesseurs de ce fief :

Suite de la lecture ici : Histoire de la Neuville Corbie Suite