Ordonnances statut des boulangersBien avant la révolution, comme pour les taverniers, les boulangers de Corbie étaient soumis à quelques obligations, voici un extrait des statuts des boulangers de Corbie

Cette ordonnance date du 15 nov. 1453,

Elle concerne les boulangers de Corbie. Elle a été faite tout entière en vue de protéger les habitants contre la négligence ou les fraudes des fabricants et vendeurs de pain.

Article 1 Le poids des fournées. -Les « tournages » seront de neuf livres en pâte crûe et sept livres et demie en pain cuit et tout d’une pâte sous peine de la perte de la pâte et d’une amende de 20 sous

Article 2 : Si l’on en fait de poids différents, qu’on les vende à part de manière à ce qu’on les distingue des autres

Article 3 Défense de donner à boire aux clients – Que nul ne donne à boire ni ne fasse «aultre courtoisie » aux acheteurs pour en augmenter le nombre. Amende de 60 sous

Article 4 Fausse fenêtre. Défense de vendre le pain à fausse fenêtre. Amende de 20 sous

Article 6 Pain bis. Le faire avec la farine telle qu’elle vient du moulin sans « l’empirer », y ajouter du son

Article 7 Le pain bon et suffisant.–Que tous les boulangers fassent leur pain blanc ou bis « bon et suffisant » selon le cours du blé

Article 8 Vente à crédit. Le boulanger ne peut refuser de donner du pain à crédit jusqu’à concurrence de six deniers (un demi-sou) contre un gage avec le témoignage de deux voisins si le gage n’est pas racheté dans les huit jours le boulanger peut le vendre ou le prendre à son profit.

Article 9 Chaque pain pesait trois livres et demie et l’on faisait tous les jours 450 pains pour les religieux, les étrangers, les domestiques et les pauvres. Défense de vendre le pain plus cher qu’il n’est taxé sous peine de confiscation et d’amende de 20 sous. Défense de “mucher ». Amende de 20 sous

Article 10 Les fileurs de laine. Que nulle femme vendant pain ne file la laine. Amende de 20 sous

Article 11 Les esgards. Ils sont trois renouvelés chaque année le dimanche de Saint-Simon et Saint-Jude et assermentés par le prévôt. Ils visitent les pains et dénoncent les  contraventions audit prévôt

Article 12 Obligation d’avoir chaque jour pain blanc et pain bis. A été ordonné par révérend père en Dieu dom Jean de Berseas, Abbé de Corbie pour le bien public et à la requête des manants et habitants de ladite ville que les boulangers fassent et aient chaque jour pain blanc et bis suffisant selon la valeur du blé, sous peine de 5 sous d’amende et de prison

 

En 1453 dix boulangers de Corbie s’engagent à suivre cette ordonnance Les voici :

  • Jehan Dumoku,
  • Jehan Savary, dit Gallien,
  • Jehan Cudefer,
  • Jehan le Vieille,
  • Jean Perache,
  • Oudart Cocquet,
  • Martin Cuignel,
  • Guillaume de Baisieu,
  • Pierre le Maignfer et
  • Regnier Amigat.