La Somme est un fleuve du Nord de la France dans la région Hauts-de-France (Picardie) qui traverse les deux départements de l’Aisne 02 et de la Somme 80 et, c’est lui qui a donné son nom au département de la Somme.

Au temps des Romains, la Somme se nommé: Samara, reprenant ainsi des termes gaulois : samo (tranquille) et ar (rivière ou vallée)

Sa source est située sur la commune de Fonsomme dans le département de l‘Aisne à 86 mètres d’altitude, pour se jeter dans la Manche à la baie de Somme entre le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme

Le cours naturel de la Somme donnait un estuaire au Crotoy mais la situation dans la baie de cette plage exposée au sud a donné lieu à un détournement artificiel de la Somme canalisée vers le port de Saint-Valery-sur-Somme.

La Somme traverse 91 communes dans le sens amont vers aval :

  • Fonsomme (source),
  • Essigny-le-Petit,
  • Remaucourt,
  • Lesdins,
  • Morcourt,
  • Omissy,
  • Rouvroy,
  • Saint-Quentin,
  • Gauchy,
  • Grugies,
  • Dallon,
  • Castres,
  • Fontaine-lès-Clercs,
  • Contescourt,
  • Seraucourt-le-Grand,
  • Happencourt,
  • Artemps,
  • Tugny-et-Pont,
  • Saint-Simon,
  • Dury,
  • Sommette-Eaucourt,
  • Pithon,
  • Ham,
  • Eppeville,
  • Sancourt,
  • Offoy,
  • Hombleux,
  • Voyennes,
  • Rouy-le-Grand,
  • Béthencourt-sur-Somme,
  • Villecourt,
  • Pargny,
  • Falvy,
  • Épénancourt,
  • Ennemain,
  • Cizancourt,
  • Saint-Christ-Briost,
  • Brie,
  • Villers-Carbonnel,
  • Éterpigny,
  • Doingt,
  • Péronne,
  • Biaches,
  • Cléry-sur-Somme,
  • Feuillères,
  • Hem-Monacu,
  • Frise,
  • Curlu,
  • Éclusier-Vaux,
  • Suzanne,
  • Cappy,
  • Bray-sur-Somme,
  • La Neuville-lès-Bray,
  • Étinehem,
  • Méricourt-sur-Somme,
  • Chipilly,
  • Morcourt,
  • Cerisy,
  • Sailly-Laurette,
  • Le Hamel,
  • Sailly-le-Sec,
  • Vaux-sur-Somme,
  • Vaire-sous-Corbie,
  • Corbie,
  • Hamelet,
  • Fouilloy,
  • Aubigny,
  • Vecquemont,
  • Daours,
  • Blangy-Tronville,
  • Lamotte-Brebière,
  • Glisy,
  • Camon,
  • Amiens,
  • Dury,
  • Dreuil-lès-Amiens,
  • Ailly-sur-Somme,
  • Breilly,
  • La Chaussée-Tirancourt,
  • Picquigny,
  • Belloy-sur-Somme,
  • Crouy-Saint-Pierre,
  • Yzeux, Bourdon,
  • Hangest-sur-Somme,
  • Flixecourt,
  • L’Étoile,
  • Condé-Folie,
  • Longpré-les-Corps-Saints,
  • Long,
  • Fontaine-sur-Somme,
  • Cocquerel,
  • Pont-Remy,
  • Eaucourt-sur-Somme,
  • Épagne-Épagnette,
  • Mareuil-Caubert,
  • Abbeville,
  • Grand-Laviers,
  • Saigneville,
  • Boismont,
  • Saint-Valery-sur-Somme (embouchure).

Le canal de la Somme a une longueur de 163.8 km, son altitude maximal est de 66m pour un mouillage de 2m, sur ce canal il y a 25 écluses, il fut entrepris en 1770 et ouvrit à la navigation en 1827.

L’inauguration sera faite par le roi en personne : Charles X

Les écluses

Il y a 25 écluses réparties sur le canal de la Somme

 

Voici une carte des écluses sur le canal présentée à son altesse royal le duc d’Angouléme par l’ingénieur en chef des ponts et chaussées le 10 novembre 1820.

http://recherche.archives.somme.fr/ark:/58483/a011466063655UHGFRD/1/1

ecluses canal somme

écluses sur le canal Somme - cliquer pour voir tout

Il y a également 4 ponts tournants et 3 pont-levis.

Gabarit:

A l’origine, gabarit Becquey , soit 34,90 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 3,20 m.

Puis gabarit Freycinet , soit 39 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 2,95 m,

Aujourd’hui : gabarit Freycinet large , soit 39 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 3,70 m,

Sauf : D’Abbeville à la mer : 40 m sur 8 m, mouillage 3,10 m, hauteur libre 3,50 m,

Et entre Voyennes et Péronne, section empruntée par le canal du Nord : gabarit dit “canal du Nord” 92 m sur 5,90 m, mouillage 2,80 m, hauteur libre 3,70 m.

 

Temps minimum de parcours

4 à 5 jours

 

Autre nom :

 

Le canal sera nommé le canal du Duc d’Angoulême. Pour savoir pourquoi lire cet article (bientôt en ligne)

Pourquoi avoir canalisé la Somme

A la fin de XVI° Siècle, seule la navigation naturelle était connue afin de transporter les marchandises pesantes de la vallée d’un fleuve à un fleuve voisin, il fallait donc ou passer par la mer ou franchir en recourant à de pénibles efforts.

Pour contourner cet obstacle, on eut l’idée d’ouvrir un chemin entre la vallée de la Somme pour pouvoir remonter de la mer jusqu’à Paris, voila pourquoi l’idée du Canal de la Somme à germée.

La vallée de la Somme, était assez peu étendue mais elle était riche et voisine de Paris, et elle renfermait plusieurs villes peuplées et manufacturières.

Le canal achevé, le charbon arrivera par eau dans Amiens , dans Abbeville et ailleurs, l’activité des manufactures s’accroissera, le prix des objets manufacturés diminuera, il y aura un bénéfice pour le fabricant et une augmentation d’aisance pour le consommateur et du travail pour l’ouvrier

Dans un premier temps, le canal de la Somme fut appelé dans un premier temps Canal du duc d’Angoulême

Il a été montré que l’exécution du canal apportera un bon nombre de bénéfices :

  • Le produit annuel de l’octroi de navigation s’élèverait, sur le canal du duc d’Angoulême, à une somme de 180 000 f.
  • Les bateaux navigant dessus, voyageront aussi sur le canal de St Quentin et sur l‘Oise ou sur l‘Escaut; ainsi le produit de l’impôt qui se perçoit sur ces canaux sera augmenté de 160 000 f.
  • Le commerce de denrées coloniales et celui des vins d’Espagne, de Bordeaux bénéficieront annuellement, par la suite de l’exécution du canal d’une somme de 1 280 000 F
  • Le revenu industriel et territorial du département de la Somme seront accrus de 780 000 f
  • Les actes de commerce entre particulier devenant plus nombreux, le fisc obtiendra un supplément de recette.
  • Les routes dAbbeville à Paris, d’Amiens à Paris, de Perrone à Paris ou encore du Havre à Paris ne seront plus fatigué par le roulage donc moins de frais d’entretien des route
  • et la liste peut être encore longue…

Le seul profit des commerçant de Paris est estimé annuellement à 1 280 000 F.

Canal de la somme

inauguration amiens

inauguration pre porus