QUERRIEU est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

On trouve des traces de la Commune de QUERRIEU dans la Somme sous le nom de :

  • Cherrieu en 1120
  • en latin Carus rivus,  en 1145
  • Kerriu en 1147
  • Kerriacum, en 1164;
  • Kyrriacum en 1164
  • Kirricacum en 1174
  • Kury en 1174
  • Kiurcum en 1178
  • Kierru en 1180- 1183
  • Kirrius en 1188
  • Kieri en 1200
  • Kyerru, en1204
  • Kirieux en 1219
  • Kierrieu, en 12291301
  • Caro Rivus en 1239
  • Quierrium en 1269
  • Quierieu, en 1268 – 1340 et en 1445
  • Kierrieux en 1300
  • Quiesrieux en 1329
  • Quirrieu en 1358
  • Querieu 1445
  • Querien en 1450
  • Quierrer en 1648
  • Quierries en 1648
  • Querrieu en 1657 et 1707 1709 et 1733
  • Querrieux en 1757
  • Querieux en 1764
  • mais aussi Cairieux,
  • Caroninus,
  • Quierrieux

Le “x” de Querrieux a été supprimé vers le milieu des années 1800

Quelques Informations Actuelles

Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Villers-Bocage
Communauté de communes du Bocage et de l’Hallue

Code postal 80115 - Code Commune: 80650

Nom des habitants : Querrorivains
Altitude Min. 32 m – Max. 104 m
Superficie 10.03 Km²
En 2012 : 657 habitant
Densité: 66 hab/km²

Les marais

Les marais se nomment : marais Madame, Grand marais et marais du Houillon.

Pour Situer Querrieu

Querrieu se trouve à environ 11 kms d’Amiens – 53 km d’Arras- 100km de Lille – 2h de Paris

Querrieu est situé sur la rive droite de l’Hallue.

Communes limitrophes :
au Nord : Fréchencourt
au Nord- Nord Ouest Saint Gratien
à l’Ouest : Allonville
au Sud – Sud Est Camon
Au Sud : Bussy les Daours
à l’Est : Pont Noyelle

Nature des sols :

Le sol de la commune aux terrains crétacés et où abonde l’argile limoneuse.
La vallée de l‘Hallue est tourbeuse, dans certaines parties l’épaisseur de la tourbe est de 4m.

Histoire de Querrieu :

LIEUX-DITS.

La Voie de Lallier, le Vert Collet, Saint-Ladre, le Bois Lebel, le Champ Beaudet, la Chapellerie, le Canton de l’Hôtel-Dieu, le Pressoir, la Croix l’abbé, le Chemin sannier.

Organisation Ecclésiastique :

Paroisse du doyenné de Mailly, archidiaconé et diocèse d’Amiens

Vocable : Saint-Gervais et Saint-Protais

Présentateur : le chapitre de Saint-Firmin-le Confesseur d’Amiens

Décimateurs :

  • le chapitre de la cathédrale d’Amiens, pour 1/3,
  • l’Hôtel-Dieu d’Amiens, pour 1/3,
  • le chapitre de Saint-Firmin le-Confesseur, pour 2/9
  • et le curé du lieu pour l/9.

Bernard, chevalier, sire de Querrieu, avait vendu le tiers de la dime de Querrieu au chapitre de la cathédrale, en 1265;

Jean, seigneur de Picquigny, vidame d’Amiens, de qui était tenue en fief la dime de Querrieu, y donna son assentiment en 1266.

Bernard, chevalier, sire de Querrieu, donna un tiers de la dîme à l’Hôtel-Dieu d’Amiens, en 1230;

dès 1259, le môme Bernard de Querrieu se reconnaissait tenu de faire transporter annuellement 2 muids de blé au chapitre de Saint-Firmin.

Revenu de Querrieu:

  • 337 liv. 12 s. net en 1729
  • et 700 liv. en 1789.

Chapelle de Sainte-Croix, fondée par Bernard, sire de Querrieu, en 1238. Collateur de plein droit, l’évêque d’Amiens. Revenu, 165 livres en 1730.

Organisation civile

Prévôté de Beauquesne

Baillage d’Amiens jusqu’en 1748. Puis bailliage et siège présidial d’Amiens. La prévôté de Fouilloy en contestait une partie en 1559

Élection de Doullens

Intendance de PICARDIE

Grenier à sel de CORBIE. puis d’Amiens en 1726

Chef-lieu de canton en 1790.

Population :

  • 300 habitants en 1698;
  • 240, en 1724
  • 238, en 1725
  • 354, en 1772
  • 617, en 1793
  • 755 en 1800
  • 856, en 1806
  • 916 en 1841
  • 916 en 1860
  • 662 en 1896 les causes de décroissance du nombre d’habitant serrait l’arrêt industriel (fin de la sucrerie et de la bonneterie) et excès de décès sur les naissances.
  • 622 en 1901
  • 480 en 1926
  • 487 en 1954
  • 583 en 1982
  • 692 en 2006
  • 666 en 2011
  • 657 en 2012

Seigneurie de Querrieu

Les Anciens seigneurs

  • Fevin de Querrieu.
    • Bernard de Bertangles.
      • Foulques de Querrieu.
        • Bernard II de Querrieu, époux de Béatrix.
          • Gérard de Querrieu, fils de Bernard et de Béatrix, chevalier. Il épousa Esmengarde de Conty
            • Wales de Bertangles. Il épousa Agnès, sœur et héritière de feu Gérard de Querrieu.
              • Jean de Querrieu, chevalier.
                • Isaac de Querrieu, frère de Wales, chevalier.

Famille de Longroy

  • Jacques de Longroy. marié avec Marie de Querrieu, fille d’Isaac.
    • Guyotte de Longroy, fille de Jacques. Dame de Querrieu. Elle épousa Jean II de Craon, qui fut gravement blessé à Azincourt et mourut en 1420. En secondes noces, elle épousa Philippe de Fosseux, dit Le Borgne, chevalier, seigneur d’Ailly.
      • Isabeau de Longroy, fille cadette de Jacques, Dame de Querrieu, épousa Waleran seigneur de Rivery, Marcelcave, Villers-Bretonneux

Famille de Brimeu

Au début du XVe siècle, la seigneurie passa en la possession de la famille de Brimeu.

  • Jehan II de Brimeu, seigneur d’Humbercourt et de Querrieu, chevalier de la Toison d’or. Il épousa Marie de Mailly.
    • Guy de Brimeu, seigneur d’Humbercourt et de Querrieu, chevalier de la Toison d’or. Il épousa Anthoine de Rambures en 1462.
      • Adrien de Brimeu, seigneur d’Humbercourt et de Querrieu, comte de Megen. Il épousa Catherine de Croÿ-Chimay. Mort à Marignan en 1515, où il commandait une avant-garde de l’armée française.
        • Eustache de Brimeu, seigneur d’Humbercourt et de Querrieu, par héritage d’Adrien. Il épousa Barbe de Hillery, fille de François, baron de Hillery et de Marguerite d’Autriche, fille naturelle de l’empereur Maximilien.
          • Charles de Brimeu, né en 1524, fils d’Eustache, chevalier de la Toison d’or.
            • Georges de Brimeu, frère de Charles, seigneur d’Humbercourt et de Querrieu, chevalier, comte de Megen. Il épousa Anne de Walhauserin, veuve du comte de Silen.
              • Marie de Brimeu, fille de Georges, comtesse de Megen, dame de Humbercourt, Querrieu et autres lieux. Elle épousa en premières noces Lancelot de Berlincourt, et en secondes noces Charles de Croÿ

Familles de Saint-Fuscien et de Saveuse

  • Marie de Saint-Fuscien, riche héritière, possédant les terres de Coisy, Renneville, Querrieu et Bougainville, épousa vers 1530 Imbert de Saveuse, chevalier, seigneur de Lozinghem, Marquion, Vraigne, conseiller et maître des requêtes de l’hôtel du roi, bailli d’Amiens.
    • Louis de Saveuse, hérita en 1561, des seigneuries de Coisy, Lezinghem et Querrieu. Il épousa Madeleine de Bery d’Esserteaux.
      • Gabrielle de Saveuse, dame de Querrieu. Elle épousa en secondes noces le 14 janvier 1596, Robert de Gaudechart, seigneur du Fayel, de l’Espine, de Frenoy et de Bachivilliers
        • François Ier de Gaudechart, né en 1608, seigneur de Querrieu, chevalier. En 1641, il épousa Françoise de Conty, fille d’Antoine de Conty, seigneur de Rocquencourt

Marquisat

  • François Paul de Gaudechart, qui a épousé en 1672 Françoise René de Pommereuil,
    • Pierre François Ier de Gaudechart, qui a épousé en 1688 Marie Geneviève du Perron de Béneville,
      • Pierre François II de Gaudechart, qui a épousé en 1726 Anne Françoise Perrin de Flancourt ;
        • Raphaël Jean-Baptiste de Gaudechart, qui a épousé en 1756 Alexandrine Marie Louise Lefournier de Wargemont, marquise
          • Louis François de Gaudechart, ayant retrouvé son titre à la Restauration après l’avoir perdu en 1789, a épousé en 1812 Clémentine Charlotte Henriette, princesse de Rohan-Rochefort (décédé le 30 septembre 1832).
            • Charles Antoine Gustave de Gaudechart, (16 mai 1814 – 21 décembre 1833).
              • Charles Adolphe Raoul de Gaudechart, frère du précédent, né en 1823, décédé le 17 mars 1878 époux de Louise Nathalie Polixène de Geoffroy du Rouret, resté sans descendance

Continuez votre lecture sur l’Histoire de Querrieu :

– En cliquant ici  –