Lescouët-Gouarec est une commune française située dans le département des Côtes-d’Armor en région Bretagne.

Lescouët-Gouarec est formé par plusieurs villages  : Cavarn, Kerjouan, Saint-Roch, le Budi, Keroc’h, Goëzergolen, Manéguénac’h, Kerguiou, Crenard-Bras, Pen-Coat, Restermen, Keresto, Trougarecat, Kerbrien, Kerallec, Kerlan, Quinquizo, Kerivon, Kerdrouhanvet, Poul-Brohet, Kermoëlesse, Kerjégou, le Boterff, Prat Ar Mel etc. dans le pays Pourlet.

Lescoët (aujourd’hui Lescouët-Gouarec) tire son nom des mots bretons Les Coet , qui signifient la Cour du bois, souvenir d’un ancien manoir situé près d’un bois.

Pour Situer LESCOUET :

Ce territoire est borné au nord par Plélauff, à l’ouest par Mellionec, au sud par Langoëlan et Silfiac, et à l’est par Perret, dans le pays du Kost ar c’hoad.

Quelques Chiffres sur LESCOUET :

Son code postal est le 22570, son code commune est le 22124

Les habitants de Lescouët-Gouarec sont les Lescouëtais, Lescouëtaise

Au recensement de 2012 il y avait 206 Âmes à Lescouët Gouarec

L’attitude minimum des Lescouët Gouarec est de 169 m et son maximum est de 270 m

La superficie de Lescouët Gouarec est de 18,73 km² soit 1 872 hectares, dont 800 environ sous culture, 700 sous landes, et le reste en prés, bois…

Histoire de Lescouët Guarec:

En 871, un acte de délimitation du petit monastère de Saint-Ducocan mentionne deux ou trois localités de Lescat, à savoir : Crénart, Kerguion et Saint-Serge.

Au XIe siècle, Lescoët entra dans la grande seigneurie de Guémené, et en fit partie jusqu’à la Révolution

En 1382, il est fait mention d’un seigneur de Lescouët qui fit la campagne de Flandres, au service du roi de France.

En 1435, Mathurin de Lescouët était au nombre des défenseurs de Saint-Denis, près de Paris.

Lescouët-Gouarec est un démembrement de l’ancienne paroisse primitive de Plélauff.

Lescouët, à l’époque nommée Lesquoat, était une paroisse du diocèse de Vannes et ce dès 1283.

De 1493 et jusqu’au XVIème siècle, Lescouët sera unie à la paroisse de Plélauff.

La paroisse devient indépendante juste avant le XVIème siècle.

En 1790 Lescouet est érigée en commune. Durant cette époque, la paroisse de Lescouët-Gouarec dépendait du doyenné de Gouarec.

Lescouët-Gouarec s’est agrandie vers 1836 d’une portion de territoire prise à la commune voisine de Perret non loin village de Guirmané, et lui a cédé en échange les villages du Bahel et de La Croix-Rouge.

Folklore

Deux danses bretonnes en sont originaires :

  • la gavotte de Lescoët,
  • une variante du Kost ar c’hoad (Kost er c’hoed en vannetais), encore dansé par le Cercle Celtique “Seiz Avel” de Trappes.

Lescouët-Gouarec se situe entre les « pays » Fisel et Kost ar c’hoad, ce qui expliquerait les levés de pied par mimétisme des danses de ces pays.

Toponymie

On retrouve différent nom pour la commune de Lescouet au cours du temps :

Le nom  attesté en

  • 1233: Lesquoat
  • 1283 Parrochia de Lesquoat
  • Lesquoet vers 1330, 1377 et en 1427,
  • Lescoet en 1448, 1477, 1481 et en 1514,
  • Lescouet en 1464 et en 1536

Et enfin on trouve mention de Lescouët-Gouarec dès 1891 afin de la distinguer de Lescouët-Jugon (décret du 17 juillet 1891).

Lescouët vient du breton lez « château » et de coët « forêt »,

Cela signifie donc « la Cour du bois »,  souvenir d’un ancien manoir situé près d’un bois.

Il s’agit, semble-t-il, d’une résidence seigneuriale ayant appartenu à un seigneur du nom d‘Alfred, On en trouve mention en 833 et 871.

Grande Guerre

Des enfants de Lescouet-Gouerac ont laissé leur vie durant la première guerre mondiale en savoir plus ici

 

Démographie

A la révolution la population de Lescouët est de plus de 1000 habitants mais ce nombre ne fit que de décroitre jusqu’à aujourd’hui.

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
705 738 527 718 744 798 817 802 821
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
884 858 875 926 875 838 807 777 651
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
560 437 320 261 211 189 219 221 206

Retrouver ici le détail : ici