La seigneurie d’Heilly était située dans la vallée de la Somme non-loin de Corbie.

La famille d’Heilly, une des plus ancienne de Picardie, est connue dés le VIII° siècle, grâce à Karl D’Heilly.

Karl D’Heilly, pair et duc de Charlemagne en 778.

Selon la légende, suite à la trahison de Ganelon de Hautefeuile, Charlemange le fit écarteler ou donner au loup, et donna les terres de la Haute-feuille qui appartenaient à Ganelon, à son coussin Karl d’Heilly.

C’est comme cela que la seigneurie d’Heilly vie le jour.

Famille d’Heilly

La branche ainée :

  • Nocher d’Heilly (986-1048)Blason commune HEILLY-80
  • Thibaud d’Heilly, son fils (1011-1062) épouse Blanche d’Acheux (morte en 1068)
  • Huon d’Heilly (1025-1087) épouse Mahaud de Péronne (1035-1087)
  • Foulques d’Heilly (1061-1129) épouse Marie de Clermont (1076-1131)

La branche cadette des Seigneurs d’Heilly :

  • Gautier Ier, seigneur d’Heilly (1035-1078), fils de Thibaud d’Heilly, épouse Hortense de Raincheval (1047-1089)
  • Thibaud II d’Heilly, leur fils, seigneur d’Heilly, épouse Mathilde d’Encre (1074-1128)
  • Gautier II d’Heilly (1105 – vers 1180), leur fils, épouse Gilette de Blois (né en 1100)
  • Gautier III d’Heilly (né en 1140), leur fils, seigneur d’Heilly, épouse Élisabeth d’Encre (née en 1125 ou 1149).

En 1229, Gautier III, seigneur d’Heilly, fait savoir que l’abbé et les religieux de Corbie, dont il est le vassal, lui ont cédé en augment de fief, pour lui et pour ses héritiers, leurs marais et une partie de ceux qu’ils avaient rachetés des bourgeois. Il en marque les limites, ainsi que celles de la portion qui reste jointe au domaine de l’abbaye et réservée à son usage. Il est également comte d‘Amiens en 1136

  • Avicie d’Heilly, nommée
    • dans une charte de Gautier III d’Heilly, son père en 1219, touchant les autels, patronages, prébendes et décimes des églises de Fouilloy, d’Heilly, de Ribemont, de Villers-Bretonneaux et Ploich,
    • et dans des chartes d’Artois, où il est fait mention de Gilles Ier de Mailly, son mari.
  • Thibaud III seigneur d’Heilly (1170-1218), fils de Gautier III d’Heilly, épouse Agnès de Rumilly.
  • Gautier IV seigneur d’Heilly, leur fils, épouse en 1246, Jeanne de Picquigny.
  • Thibaud IV seigneur d’Heilly, leur fils, épouse Marie de Picquigny
  • Aélis (ou Alix) d’Heilly (né en 1240), leur fille, dame d’Heilly et de Rumilly, épouse, en 1270, Baudouin IV de Créquy (1235-1280), fils de Philippe de Créquy (1205-1255) et d‘Alix de Picquigny (1205-1265).
  • Jean Ier seigneur d’Heilly, frère cadet d‘Aélis d’Heilly, épouse entre 1280 et 1288 Alixe de Pas (1278-1319)

Il fut envoyé en Flandre en juin 1296, avec Gaucher d’Autreches et Renaud de Trie, puis en septembre,  il fut commis à la garde de la ville de Douai.

En 1297, il combattit en Gascogne et y mourut. Sa fille Isabelle de Heilly épousera Renaud II de Trie

Branche de Créquy-Heilly

Puis le nom des d’Heilly a été donné en dehors de la branche directe à une branche de la maison de Créquy, sortie, en 1210, de Philippe, second fils issu du mariage d’Aélis d’Heilly avec le baron de Créquy.

  • Baudoin de Créquy, épouse Aélis d’Heilly
  • Philippe de Créquy (vers 1250/55 – après 1320), leur fils, hérita par sa mère des seigneuries d’Heilly et de Rumilly.
  • Jean II seigneur d’Heilly (1295-1330), leur fils, épouse en 1328 Marthe de Picquigny (née en 1299), dame de Lœuilly
  • Mathieu de Créquy, seigneur de Heilly et de Pas, leur fils.

Il guerroyait entre 1337 et 1339 sous la bannière des Créquy.

  • Jacques Ier d’Heilly de Créquy (1315-1362), frère de Mathieu de Créquy, seigneur d’Heilly et de Pas,

Il servit en Picardie sous le roi de Navarre avec quatre chevaliers et dix sept écuyers, du 19 août 1352 jusqu’au 16 septembre.

En 1356, il prit part à la bataille de Poitiers.

En 1358, il était à la prise de Saint-Valery dans la compagnie de Jacques de Bourbon, comte de Ponthieu et connétable de France.

Il combattit contre Charles de Navarre.

Il épousera Alix de Coucy, fille de Thibaut, sire de Vervins.

  • Jacques II d’Heilly, leur fils, épouse, par contrat en 1365, Ade de Renneval, fille de Raoul, grand panetier de France et de Philippotte de Luxembourg.
  • Jacques III de Créquy leur fils, seigneur d’Heilly, Seigneur de Heilly et de Pas

Il guerroya en 1396 à Nicopolis.

Il servit du duc de Bourgogne Jean sans Peur dont il fut l’un des principaux capitaines.

En 1408, il marcha contre les Liégeois pour rétablir leur évêque sur le siège épiscopal.

En 1413, il fut fait Lieutenant général de Guyenne. On l’appelait le maréchal de Guyenne.( Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées).

Il est fait prisonnier à Bordeaux, mais il s’enfuit.

Il prit part à la bataille d‘Azincourt en 1415 et fut tué par les Anglais le 25 octobre 1415, ainsi que ses cousins Jean et Raoul de Créquy, et le beau-frère de ceux-ci, Robert de Wawrin, au motif que, contre sa parole, il s’était échappé de sa prison.

  • Agnès de Créquy, sœur de Jacques III de Créquy.

Épouse en 1410 Jacques de Bailleul-Doulieu, seigneur de Bavinchove, puis à Beaugeois, seigneur d’Inchy.

Elle recueillit l’héritage de son frère, c’est-à-dire les terres d’Heilly, de Pas et de Sourdon, mais aussi d’un oncle maternel, Jean de Raineval, tué à Azincourt, la seigneurie du Cardonnois et deux fiefs à Esclainvillers, tenus de la châtellenie de Montdidier.

En 1425, elle possédait encore le fief noble à Thennes.

La majeure partie de son héritage passa à Jean d’Ailly, vidame d’Amiens.

Branche de Chambly

  • Pierre VII de Chambly épouse en seconde noce, Jeanne d’Heilly
  • Jean Ier de Chambly, (mort entre 1371 et 1375), leur fils, sous le tutelle de Mathieu d’Heilly en 1329. Épouse avant 1367 Jacqueline Quiéret de La Vacquerie (fille de Tristan Quiéret, amiral de France)
  • Marie de Chambly, dame de Ribemont et d’Avesnes, leur fille,

Elle épouse en 1389 Robert dit «Rigaud» de Belloy, écuyer, fils de Jean, chevalier, seigneur de Belloy et Morangles et de Philippa de Montmorency, dame de Socourt, Maffliers, Montsoult et Ferrières-en-Brie.

  • Jeanne de Belloy (née ~1393), dame de Ribemont et d’Avesnes, épouse en première noce, en 1416, Pierre d’Hargicourt.
  • Marie d’Hargicourt, leur fille, héritière de la seigneurie Heilly en 1444, épouse Jean de Pisseleu, chevalier, seigneur de Fontaine-Lavaganne.

En 1438, par une clause du testament d’Agnès d’Heilly en faveur de sa cousine Marie, femme de Jean de Pisseleu, la terre d’Heilly passera dans la famille de Pisseleu, alliée par la suite, deux fois aux d’Heilly.

 

La suite des seigneurs d’Heilly avec la branche PISSELEU – D’Heilly c’est ici