Voici une liste de personnes originaires de Franvillers 80, ayant reçus la légion d’honneur :Personne ayant la legion d'honneur

Vous y trouverez les Prénoms Noms, date de naissance et date de décès, quand elles sont connues ainsi que le dossier de la légion en cliquant sur Dossier, pour les dossiers non communicables, il y a la cote associé et la date du dernier document reçu au dossier, certainement la date de décès.

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Désiré 

Louis

Michel

Jacques

Eugène

CAZIER

18 mars 1819 

à Franvillers 80

5 septembre 1899 Chef d’escadron au 14éme dragon  

État Civil

Fils de Henri (Chapelier à Franvillers) et Aimable Sophie Mavelle

Marié le 7 mai 1886 à Jeanne Marie BOTRELLE

Domicilié à Beaucaire dans le Gard en avril 1856

 

Carrière militaire

1régiment de Chasseurs du 23 juin 1834  au 8 juillet 1839

3éme régiment de chasseur d’Afrique du 8 septembre 1840 à 1841

1er régiment de chasseur du 4 janvier 1841 au 7 juillet 1849

1er régiment de lanciers du 11 avril 1848 au 10 mars 1871

3éme régiment de lanciers en novembre 1870

 

Campagnes militaires

Campagnes d’Afrique en 1840-1846-1847-1848

Campagne à Paris en 1851

Campagne contre l’Allemagne en 1839 – 1840

Siège de Paris en 1870 – 1871

 

Décorations:

Chevalier de l’ordre impérial de la légion d’honneur le 12 juin 1856

Officier de la légion d’honneur le 22 mai 1873

Dossier

Jules 

Edouard

RENARD

5 septembre 1848 

à Franvillers 80

24 novembre 1927 

à Neuilly sur Seine

Directeur d’école Publique  

Vie Civile

Fils de Louis Édouard et Augustine, Débart, demeurant à Franvillers 80

Nommé instituteur adjoint le 8 mars 1880 de TLEMCEM puis

Nommé directeur de l’école Karguentah à Oran le 11 octobre 1881

A crée la bibliothèque Populaire de la Mosquée, dont il assure pendant 28 ans l’administration et le fonctionnement.

Membre fondateur, puis vice-président, puis président de la société de secours mutuels des institutrices et instituteurs du département d’Oran.
Resté président de cette société.

Fondateur, président, puis président honoraire de la Société des anciens éléves de l’école de Karguentah.

 

Rentré en France en 1910

Domicilié à Carcassonne de 1914 à plus de 1924

Domicilié à Paris à sa mort

Retraité en octobre 1910

 

Service Militaire

le 11 aout 1870 engagé volontaire

Incorporée au 17eme bataillon de chasseurs à pied

Adjudant le 6 décembre 1870

Libérée le 7 mars 1871

 

Distinctions

Membres du conseil départemental de l’enseignement primaire de 1889 à 1901

Conférencier publique à Oran, le produit des conférence sera versée à des œuvres d’éducation et d’assistance.

A publié plusieurs livres

Mention honorable des instituteurs en 1886.
Médaille de bronze en 1888
Médaille d’argent en 1890
Officier d’Académie en 1892
Officier d’instruction Publique en 1897
Officier du Nichan Iftikhar en 1904
Mention Honorable (société de secours mutuels) en 1898
Médaille de bronze en 1900
Médaille d’argent en 1903
Médaille vermeil en 1905
Médaille d’or en 1908
Médaille de bronze (caisse nationale des retraite pour la vieillesse) en 1901
Médaille de bronze à l’exposition de Lyon en 1894
Médaille d’argent à l’exposition de Paris en 1900
Mention spéciale de la Société pour l’instruction élémentaire en 1888
Médaille de bronze en 1904
Médaille d’argent en 1907
Lauréat de la Ligue française de l’enseignement en 1896 et 1900

Secrétaire de Rossel sous la commune
S’est constitué prisonnier le jour de l’exécution de son ancien chef, voulant comme lui, répondre de ses actes, ce qui lui  valut cette lettre de Victor Hugo :

Vous avez fait une action grande. Vous ne pouvez être que condamné – ou glorifié.”

Déporté en Nouvelle Calédonie – Amnistié en 1879

Chevalier de la légion d’honneur  le 18 juin 1904

Officier de la légion d’honneur le 29 décembre 1924
Dossier :

Richard 

Louis

Philippe

VILBERT

18 octobre 1899 

à Franvillers 80

16 février 1964 

à Rubempré (80)

Conseiller général et Maire de Rubempré dans la Somme  

 

Etat Civil

 

Fils de Louis (agriculteur) et Solange Morel

cultivateur

Marié

Conseiller municipal de Rubempré en 1935

Adjoint au maire de 1945 à 1947
Maire en 1947
Conseiller général du canton de Villers Bocage en 1945
Membre de la 3eme commission (Travaux publics, Ponts et Chaussées et Service vicinal)
Membre de la Commission administrative de la Caisse Départemental de coordination des moyens de transport
Membre de la commission de surveillance de la ferme-école du Paraclet

Suppléant du Juge de Paix du canton de Villers Bocage en1943

Chevalier  de la légion d’honneur le 28 septembre 1960

Une rue porte son nom à RUBEMPRé,  rue où se trouve la mairie de la commune au 4, rue Richard Vilbert 80260 RUBEMPRÉ

Dossier :