De 1789 à 1815, le système de conscription sous le Premier Empire appellera sous l’Empire environ 2 200 000 hommes. Relativement bien acceptée dans les premiers temps, elle deviendra de plus en plus pesante et de moins en moins bien ressentie.

À la veille de la Révolution Française les armées royales sont recrutées par quatre moyens traditionnels:

  • un recrutement des troupes réglées par enrôlements volontaires et racolage ;
  • un recrutement fort impopulaire des troupes provinciales -appelées milices- et qui préfigure déjà la conscription dans ses principes d’application ;
  • l’utilisation de régiments étrangers, allemands, italiens, suédois, suisses, etc…. ;
  • enfin, la Maison du Roi dans laquelle servaient toute la noblesse et les régiments d’élite.

Les réformes de Choiseul (1761-1771) et celles de Saint-Germain (1775-1777) n’avaient pas apporté les modifications souhaitées par le grand visionnaire militaire qu’était le maréchal de Saxe et qui entrevoyait déjà le principe de la conscription.

La Révolution de 1789 va supprimer bien entendu la Maison du Roi, le système du tirage au sort qui servait de base au recrutement de la milice, licencier les régiments étrangers et ne conserver que les troupes réglées.

À partir de 1792, la France entre dans une période de guerre qui ne prendra fin qu’en 1815 (abdication de Napoléon) , à l’exception de quelques brèves périodes de paix.

L’armée est donc à reconstruire, aussi bien dans ses structures d’encadrement qu’au niveau de son recrutement de base.

Au fil du temps ces soldats ont été un peu oubliés,

Corbie dans le Somme, comme les autres communes de France, a fourni des soldats, voici quelques soldats :

————————————————–————————————————–

PATERLOT André Benoit

Matricule : 3125

Fils de  Jacques André PATERLOT (1761- )(contremaitre d’atelier de tourbes,fondeur en cuivres) et de Marie Françoise Josephe GOSSE (1784-)

Né à Corbie le 17 mai 1786 paroisse saint étienne

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 343

Conscrit de l‘an 1806

Fusilier au 39e régiment d’infanterie de ligne,

Arrivé au corps le 17 octobre 1806

Campagne de 1807 à la Grande Armée

blessé d’un coup de feu au pied gauche à Pravdinsk (Russie)

Pendant la bataille de Friedland le 14 juin 1807, victoire décisive de Napoléon sur l’armée russe

Reformé le 21 décembre 1807

admis à la 49eme cohorte le 23 mai 1812

Caporal le 11 juin 1812

Sergent le 21 octobre 1812

Passé au 149° Régiment le 1 mars 1813

Puis au 88° régiment devenant le 107° le  21 juillet 1814

passe sergent des grenadiers à cette date.

A fait les campagnes :

  • de Boulogne en 1812,
  • à la Grande Armée en 1813,1814,1815

Blessé d’un coup de feu au pied gauche à la bataille de Goldberg devant Złotoryja en Basse-Silésie (Pologne) le 23 aout 1813 (victoire française)

Était à l’hôpital le 30 aout 1815

Devient teinturier à Paris après ses services

de 1820 à au moins 1834 travaille chez Varé Fils à Paris

Lien vers le document

Chevalier de la Légion d’honneur le 28 novembre 1831 :  cote LH/2065/67

Lien vers le document de la légion d’honneur  : http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH176/PG/FRDAFAN83_OL2065067V001.htm

Décédé le 11 février  1850

————————————————–————————————————–

PECHIN Jean Baptiste

Matricule : 3039

Fils de Jean Pierre PECHIN 1743-1797 et de Marie Françoise DOISY (1746 – 1819)

Né à Corbie, paroisse de La Neuville, le 3 juin 1784

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 343

Conscrit de l’an 13

Fusilier au 39e régiment d’infanterie de ligne,

Arrivé au corps le 6 juin 1806

Puis Grenadier le 8 décembre 1806

Puis passe caporal le 20 septembre 1809

Sergent le 1 septembre 1811

Sergent de grenadier le 24 aout 1813

prisonnier de guerre à Cherbourg le 3 mai 1809 rentré le 20 septembre suivant

puis passé au 37e régiment d’infanterie de ligne sous le matricule 189

Campagnes :

  • 1806,1807 et 1808 à la Grande Armée,
  • 1809 en Allemagne,
  • 1810 et 1811 en Espagne
  • 1812 1813 et 1814 au blocus de Dantzig

Licencié et retiré dans le département de la Somme le 27 septembre 1815

Lien vers le document pour le 39eme

Lien du 37eme

————————————————–————————————————–

PÉCHIN Benoît

Matricule : 1886

Fils de Colette DRANCOURT

Né à  Corbie le 10 janvier 1789

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 141

15e régiment d’infanterie de ligne

Arrivé au corps le 15 juin 1815

venant du 158°régiment d’infanterie de ligne

Déserté le 28 juin 1815

Lien vers le document

————————————————–————————————————–

PETIT Jean Baptiste Charlemagne.

Matricule : 2747

Fils d’ Antoine “fils”PETIT (1759-1824) Cultivateur à Étampes et de Catherine D’HERISSART

Né à  Corbie, Hameau d’ Étampes, le 25 novembre 1784 paroisse de Saint-Thomas

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 342

Conscrit de l‘an 14

Fusilier 39e régiment d’infanterie de ligne,

Arrivé au corps le 29 frimaire an 14

Passe voltigeur le 1 mars 1806

Campagne de 1806 à la Grande Armée,

blessé d’un coup de feu au pouce gauche à la bataille de Iéna (Allemagne) le 14 octobre 1806

Iéna fut une Victoire française décisive contre Royaume de Prusse et l’Électorat de Saxe

Reformé le 16 Avril 1807

  • Marié le 12 mai 1808, Corbie avec Marie Anne Clotilde DOISY 1781-1832 dont
    • Célestin Thomas PETIT 1808-1808
    • Jean Baptiste Charlemagne PETIT 1809
    • Marie Adelle Clotilde PETIT 1811-1883
    • Joséphine Clotilde PETIT 1813-1891
    • Marie Joséphine PETIT 1815-1815
    • Théophile Auguste PETIT 1816
    • Jules François PETIT 1818
    • Félix PETIT 1820
    • Joséphine Louise PETIT 1823
  • Marié le 14 octobre 1839, Corbie avec Marie Elizabeth Flore FOUQUESOLLE 1792-

Professions : Meunier, Chassemanée, Sayetteur

Décédé le 2 juillet 1862 à Corbie à l’âge de 77 ans

Lien vers le document

————————————————–————————————————–

TASSART Louis Charles Joseph

Matricule : 422

Fils de Charles TASSART (1740 – 1795) Patre à Corbie St Thomas et de Scholastique SENÉCHAL ( née en 1750 à Méaulte-)

Né à Corbie le 4 mai 1790 paroisse Saint Thomas

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 348

Fusilier au 37e régiment d’infanterie de ligne

Arrivé au corps le 28 mars 1809

Passe Grenadier le 16 avril 1815

Campagnes :

Celles de 1809 en Allemagne,

Celles de 1810, 1811, 1812, 1813 et 1814 en Espagne et au Portugal

Licencié et retiré dans le département de la Somme le 11 Septembre 1815

Manouvrier

Marié le 6 décembre 1815, Corbie avec Marie Josephe ÉLEVÉ 1785-1859

  • Émilie Joséphine TASSART 1816-
  • Hyacinthe Elizabeth TASSART 1817-
  • Victorine Marie Anne TASSART 1819- mariée le 18 mai 1872 avec Louis Junay DELAUNE 1820-1874
  • Joséphine Romane TASSART 1822-
  • Firmin Louis Joseph TASSART 1824-1886

A reçu la médaille de sainte Hélène

Décédé le 17 septembre 1861 à Corbie,  à l’âge de 71 ans

Lien vers le document

————————————————–————————————————–

VALANCHER Antoine

Matricule : 12274

Fils de Jean VALANCHER et de Catherine SAMSON

Né à Corbie le 10 février 1794.

Cote / Source : GR 21 YC 414

Conscrit de l’an 1814

48e régiment d’infanterie de ligne

Arrivé au corps le 13 avril 1813

reformé le 1 septembre 1814

chaudronnier

Lien vers le document

————————————————–————————————————–

WARIN Jean François

Matricule : 1812

Fils de Nicolas WARIN 1755-1826 et de Bathilde DEDOISIE (Doisy)

Né à  Corbie Né le 10 août 1789Paroisse de Saint Thomas

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 141

15e régiment d’infanterie de ligne,

arrivé au corps le 4 juin 1815

venant du 4° léger

déserté le 29 juin 1815

Lien vers le document

Tisseur en coton

Décédé le 15 juin 1849Corbie à l’âge de 59 ans

—————————————————————————————————-

——————————————————————————————

———————————————————————-

————————————————

———————-

—–

Suite de la liste des Grognards sous Napoléon :

Ils ont combattus pour Napoléon et sont Corbéens liste de Paterlot à Warin

Les grognards Corbéens de LEMOINE à MECONTE

Les soldats de Napoléon de à JUMEL à LEBRUN

Les Corbéens dans les armées de Napoléon de EME à HUE

Les Corbéens dans les armées de Napoléon de DEBRAY à DUTILLOY

les grognards Corbéens de Napoléon  de BUFFET à CORNET

Les soldats de l’empire Liste de CREPIN à CUISSET

 

corbeens sous napoleon