07 janvier 1761 un événement rare à Corbie

Nous sommes à Corbie, en ce jour du 7 janvier 1761, à la paroisse Saint-Eloi ( église disparue qui se située dans la rue Victor Hugo voir ici) se prépare un événement rare pour l’époque, la célébration des noces d’or du couple BOURY – HARLÉ

Chapelle saint églois corbie 80

Ancienne Paroisse Saint Éloi à Corbie

Rare en effet la célébration des noces d’or était assez rare en ce milieu du XVIII siècle, il faut rappeler que l’espérance de vie était à l’époque de 26,4 ans pour les hommes et de 29,6 pour les femmes (mais Au 17ème siècle 25 à 30% des nouveaux nés meurent avant 1 an et 50% avant 20 ans.)

Au départ, ces commémorations rappelant l’acte primitif ne concernaient que certains anniversaires : les noces d’argent pour l’anniversaire des 25 années de mariage, les noces d’or pour 50 ans de mariage et les noces de diamant pour les 75 ans de mariage (aujourd’hui devenues noces d’albâtre alors que le diamant est associé aux 60 ans de mariage).

La célébration des anniversaires de mariage se faisait déjà en ces temps, elle d’origine païenne et assez obscure.

Cette mode de la célébration des anniversaires de mariage, courante dans la petite bourgeoisie urbaine, se serait répandue dans les campagnes au XIXe siècle.

En ce jour de 1761, il y a, dit-on, plus de 200 ans qu’il n’y a eu ce type de célébration au dit Corbie

Qui sont les époux ?

Le marié :

Louis BOURY  :

né vers 1685 à Corbie, fils légitime du mariage de Jean BOURY né vers 1650 et de Madeleine MARTIN née vers 1660. Petit fils du coté paternel de Vincent BOURY (né vers 1620) et Anne FOURNOY (née vers 1620)

Durant sa vie il aura été geôlier des prisons, pourvoyeur des bénédictions de l’Abbaye de Corbie, Maître cordier ainsi que laboureur.noce d or corbie1761

Il décédera le 18 avril 1763rue de la porte d’Ancre à Corbie - Paroisse St Eloy à l’âge de 78 ans

La mariée :

Françoise HARLÉ

née vers 1686, fille de Anthoine HARLÉ né vers 1660 et de Marguerite FONTAINE née vers 1665.

Elle décédera le 27 novembre 1764 , Paroisse Saint Étienne à Corbie à l’âge de 78 ans.

Le mariage en 1711 :

Louis BOURY et Françoise HARLÉ se sont mariés le mercredi 7 janvier 1711 à l’église St Jean l’Évangéliste de Corbie.

St Jean l’Évangéliste était le chef-lieu paroissial du personnel laïque attaché à l’établissement. Église située entre l‘abbatiale Saint-Pierre de Corbie et l’église Saint-étienne à Corbie ( de nos jours Sainte Colette)

Acte de Mariage du 7 janvier 1711mariage boury harle corbie 1711http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011261413207Uu3Awz/1/34

Les noces d’or  du 7 janvier 1761 :

Célébration des noces d’or le 7 janvier 1761 a été faite par Antoine BAILLET curé de la paroisse de Saint-éloy de 1748-1765, prêtre licencié en droit civil et canonique de l’Université de Reims, caritable de St Etienne, principal du collège  (né le 23 octobre 1721 à Corbie, décédé le 5 septembre 1806 à Corbie)

Le septième jour du mois de janvier de l’année mil sept cent soixante et un , Louis BOURY âgé de soixante seize ans, laboureur et pourvoyeur des religieux bénédictions et Françoise HARLE son épouse âgée de soixante quinze ans ont solamnisé la mémoire de leur mariage contracté à pareil jour il y a cinquante ans .
La cérémonie de la rénovation de mariage de ces deux anciens époux , domicilès depuis longtemps en cette paroisse de St Eloy, rue de la porte d’Ancre de cette ville et exemption de Corbie dans le diocèse d’Amiens a été faite en la manière qui suit :
La veille au soir aux vêpres du très Saint Sacrement, cette cérémonie a été annoncée aux assistants par moy curé soussigné, et ensuite par le carillon et le son des cloches.

Le lendemain jour susdit, après le carillon et le son des cloches de la dite paroisse, les dits époux accompagnès de leurs fils et des fils de leurs fils et de leurs parents et amis, précédés du Suisse ordinaire de l’Abbaye et du bedeau de l’église de la dite paroisse se sont rendus au son des cloches et au bruit de l’artillerie de la dite paroisse sur les dix heures et demye du matin en l’église paroissiale du dit St Eloy , où étant au milieu de l’assemblée la plus nombreuse et la plus respectable, je prêtre licencié en droit civil et canonique de l’Université de Rheims, caritable de St Etienne, principal du collège et curé de cette dite paroisse de St Eloy de Corbie ai entonné solennellement l’hymne du veni-créator , ensuite je me suis transporté dans la chaire évangélique où j’ai fait aux dits époux un discours sur la dite cérémonie , lequel discours étant fait, je suis descendu de la chaire et vis à vis de la porte de l’entrée du choeur, j’ai reçu du dit Louis BOURY et de la dote Françoise HARLÉ son épouse la rénovation, l’approbation , la confirmation et la ratification de leurs anciennes promesses de leurs anciens sentiments , de leurs noces et dote, et comme ministre de l’église , j’ai approuvé et ratifié leur ancien mariage .

Celà étant fait , les dits époux sont entrés de nouveau sans le choeur et là, environnés de leurs fils et des fils de leurs fils ont entendu en action de grâces la messe du St Esprit chantée solennellement par moi curé susdit ey soussigné, à laquelle masse il y a eû le baiser de paix avec la potère .

Cette messe étant finie, je curé ai entonné solennellement le Te Deum : en foy de quoy , et à cause de la rareté d’une semblable cérémonie, j’ai dressé le présent acte et l’ai signé avec les dits anciens époux et avec

  • Jean BOURY , messager de cette dite paroisse,
  • François BOURY laboureur au village de St Vast de Bonnay proche Corbie ,
  • Joseph BOURY jeune homme à marier de notre dite paroisse, tous trois leurs fils
  • et avec Jacques HENAUT laboureur audit Bonnay,
  • Jean Baptiste CRAMPON laboureur demeurant en la paroisse Notre Dame de St Etienne de cette dite ville, tous deux leurs gendres,
  • et avec Michel MANGOT maître serrurier demeurant en la paroisse de St Jean l’évangéliste leur allié ,
  • avec François MACA maréchal ferrant demeurant en notre dite paroisse de St Eloy leur ancien ami qui les avait aussi assisté à leurs noces célébrées comme dit il y a cinquante ans,
  • avec Antoine FOUQUET tailleur de pierres , notre paroissien et second chantre de la dite cérémonie et avec plusieurs autres parents, alliés, concitoyens, amis et paroissiens .

Fait au dit Corbie les jour et ans dits en tête du présent acte .

Marque de Françoise HARLÉ – Signatures Jean BOURY- François BOURY & BOURY

 

Acte Noces d’or du 7 janvier 1761

noces d'or à corbie 7/01/1761

http://archives.somme.fr/ark:/58483/a0112614132078XpxyU/1/6

Descendance du couple :

Ce couple aura eu 13 enfants :

  • Louis BOURY né le 25 mai 1712 à Corbie
  • Louis BOURY né le 11 mai 1713 à Corbie
  • Jean François BOURY, Messager de la paroisse
    • Né le 25 octobre 1714 à Corbie
    • Marié le 23 novembre 1773, Corbie St Étienne avec Marie Claire Colette CORNET
  • Marguerite Colette BOURY née le 5 avril 1716 à Corbie,
  • Françoise BOURY née le 10 décembre 1717 à Corbie,
  • François BOURY, Laboureur à Bonnay
    • Né le 27 janvier 1719 à Corbie,
  • Marie Madeleine Antoinette BOURY
    • Née le 23 juillet 1720 à Corbie
    • Décédée le 17 avril 1778 – Notre Dame-en-Saint-Étienne
    • Mariée avec Antoine GABRY
    • Re-Mariée le 3 juillet 1759 à St Étienne, Corbie, avec Jean Baptiste CRAMPON
  • Claude Armand BOURY
    • Né le 5 avril 1722 à Corbie
    • Décédé le 29 avril 1726 – Corbie, à l’âge de 4 ans
  • Pierre BOURY
    • Né le 8 août 1723 à Corbie
    • Décédé le 13 mai 1729 – Corbie , à l’âge de 5 ans
  • Joseph BOURY, Laboureur
    • Né le 21 avril 1725 – Corbie St Jean L’Evangéliste,
    • Décédé le 28 août 1791 – La Neuville les Corbie
    • Marié le 25 janvier 1761, Corbie St Thomas, avec Marie Anne DELAPORTE
  • Laurent BOURY
    • Né le 8 septembre 1726 – Corbie
    • Décédé le 29 septembre 1778 – Corbie,, à l’âge de 52 ans
  • Marie Françoise BOURY
    • Née le 1er septembre 1727 – Corbie
    • Décédée le 10 septembre 1729 – Corbie à l’âge de 2 ans
  • Marie Françoise BOURY
    • Née le 27 décembre 1728 – Corbie
    • Décédée le 18 novembre 1749 – Corbie, à l’âge de 20 ans

Plus proche de nous, à 7éme génération de Louis et Françoise, on retrouvera entre-autre un Officier de la Légion d’Honneur en 1963 :   Bernard LEJEUNE ( 1913-1976), Trésorier Payeur Général, Président – fondateur de la Mutuelle du Trésor et son frère  François LEJEUNE ( 1er Adjoint au Maire de Corbie 1928-2007, Artisan Machines Agricoles.