De 1789 à 1815, le système de conscription sous le Premier Empire appellera sous l’Empire environ 2 200 000 hommes. Relativement bien acceptée dans les premiers temps, elle deviendra de plus en plus pesante et de moins en moins bien ressentie.

À la veille de la Révolution Française les armées royales sont recrutées par quatre moyens traditionnels:

  • un recrutement des troupes réglées par enrôlements volontaires et racolage ;
  • un recrutement fort impopulaire des troupes provinciales -appelées milices- et qui préfigure déjà la conscription dans ses principes d’application ;
  • l’utilisation de régiments étrangers, allemands, italiens, suédois, suisses, etc…. ;
  • enfin, la Maison du Roi dans laquelle servaient toute la noblesse et les régiments d’élite.

Les réformes de Choiseul (1761-1771) et celles de Saint-Germain (1775-1777) n’avaient pas apporté les modifications souhaitées par le grand visionnaire militaire qu’était le maréchal de Saxe et qui entrevoyait déjà le principe de la conscription.

La Révolution de 1789 va supprimer bien entendu la Maison du Roi, le système du tirage au sort qui servait de base au recrutement de la milice, licencier les régiments étrangers et ne conserver que les troupes réglées.

À partir de 1792, la France entre dans une période de guerre qui ne prendra fin qu’en 1815 (abdication de Napoléon) , à l’exception de quelques brèves périodes de paix.

L’armée est donc à reconstruire, aussi bien dans ses structures d’encadrement qu’au niveau de son recrutement de base.

Au fil du temps ces soldats ont été un peu oubliés,

Cléguérec dans le Morbihan, comme les autres communes de France, a fourni des soldats, voici quelques soldats :

————————————————————————————————————————————–

HAMONIQUE François

Matricule : 4877

Fils de Joseph HAMONIQUE et de Yvonne LEGALL

Naissance à Cléguerec le 25 mai 1793

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 931

140e régiment d’infanterie de ligne

Numéro de page : 24

Lien vers le document

————————————————————————————————————————————–

HE(U)LO François

Matricule : 1592

Fils de Pierre HELO et de Jeanne AUFFRET

Naissance à Cléguérec le 13 mars 1782

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 751

Tailleur

Fusilier au 103e régiment d’Infanterie de ligne

Prisonnier de Guerre le 20 novembre de l’an XIV

Blessé le même jour pendant la Combat de Dierstein

rentré le 1 janvier 1806

congédié  le 11 juin 1814

Numéro de page : 271

Lien vers le document

————————————————————————————————————————————–

JAN François Jean

Matricule : 14607

Fils de Augustin JAN et de Guillemette AUFFRET

Naissance à Cléguerec le 13 juin 1792

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 788

Laboureur

108e régiment d’infanterie de ligne

Numéro de page : 238

Mort le 6 février 1814 à l’hôpital de HAMBOURG

Lien du document

————————————————————————————————————————————–

JAN Eloy

Matricule : 4903

Fils de François JAN et de Françoise ROLAND

Naissance à Cléguerec le 22 février 1789

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 931

Grenadier au 140e régiment d’infanterie de ligne

Arrivé le 24 février au 140°

Déserté le 25 avril 1814

Numéro de page : 28

Lien vers le document

————————————————————————————————————————————–

JEGOUX Yves

Matricule : 5285

Fils de René JEGOUX et de Jeanne HENRIAT

Naissance à Kerauter-Cléguérec le 11 mai 1789

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 459

55e régiment d’infanterie de ligne

Arrivé au corps le 28 avril 1808

Décès à l’hôpital.

Numéro de page : 86

Lien vers le Document

————————————————————————————————————————————–

LAIGAUT François

Matricule 1623

Fils de Marie LAIGO

Naissance à Cléguérec en 1776

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 751

Conscrit de l’an VII

Fusiller au 103e régiment d’Infanterie de ligne

Arrivé le 21 prairial an XII

A fait les campagne de l‘an XII, XII, XIV et 1806, 1807

Parti en congé le 13 mai 1814

Cultivateur

Numéro de page : 276

Lien vers le document

————————————————————————————————————————————–

LAUNAY Joseph

Matricule : 4886

Fils de Joseph LAUNAY et de Marie QUELLO

Naissance à Cleguerec le 9 décembre 1790

Cote / Source : SHD/GR 21 YC 931

Voltigeur au 140e régiment d’infanterie de ligne,

Passé au Fusilier au 65° régiment le 15 octobre 1814

sous matricule 824 (voir ici) sa mère est nommée KROT

à l’hôpital le 19 juin 1813

Laboureur

Numéro de page : 25

Lien vers le document

————————————————————————————————————————————–

 

Suite de cette liste :

 

soldat cleguerec napoleon morbihan